Sécher les matières plastiques garantit la fabrication de produits de qualité !

La fabrication de pièces moulées en plastique nécessite d’éliminer une teneur excessive en humidité. L’eau absorbée ou fixée par les matières plastiques a en effet tendance à engendrer la formation de bulles ou des défauts d’aspect (givres, stries superficielles…) et dans certains cas une dégradation des caractéristiques mécaniques (pièce fragilisée).

Dans la plupart des usines de transformation des matières plastiques, les sécheurs de matières sont un équipement standard.

L’exception à cette règle serait les installations qui traitent exclusivement des polyoléfines telles que le polyéthylène et le polypropylène (évidemment, non chargés en Talc ou fibres de verre). Ce sont parmi les rares familles de polymères qui ne nécessitent pas de séchage car ces familles de matériaux ne sont pas hygroscopiques (Elle n’absorbent pas l’eau). Les matériaux comme le polyéthylène sont non polaires, tandis que l’eau est une substance hautement polaire qui agit comme un petit aimant avec une extrémité chargée négativement et une extrémité chargée positivement. L’eau n’a aucune affinité pour les polymères non polaires. Exposer du polyéthylène ou du polypropylène à l’eau, c’est comme mettre de l’huile dans l’eau. Les deux substances se séparent immédiatement parce qu’elles n’ont rien en commun chimiquement.

Mais presque tous les autres polymères commerciaux sont capables d’absorber une certaine quantité d’humidité de l’atmosphère, puisqu’ils présentent un certain niveau de polarité .La quantité d’humidité qu’un polymère donné peut absorber dépend de la chimie du polymère et des conditions atmosphériques auxquelles il est exposé.

Les polymères tels que les HIPS (Polystyrène) ne sont que légèrement polaires et même à saturation, ils ne peuvent contenir que 0,07% d’humidité.

À l’autre extrémité du spectre se trouve le Polyamide (Nylon), un polymère hautement polaire qui, lorsqu’il est pris au point de saturation, peut absorber 8 à 9% d’eau (soit 100 fois plus qu’un HIPS).

Souvent confondus par certains transformateurs, l’étuvage et la dessiccation sont 2 procédés différents qu’il convient d’utiliser de manière ciblée, en fonction du matériau et de son caractère hygroscopique.

Chez Hybster, nous avons fait le choix, depuis le premier jour, d’utiliser un système de séchage centralisé, qui alimente toutes nos presses à injecter grâce à un réseau d’alimentation sous vide, de coloration sur chaque machine, et de système d’intégration de matières recyclées. On vous en parle la prochaine fois !

Toutes les étuves et dessiccateurs sont équipées d’un système de mesure de l’humidité et de la température de la matière, réglé en accord avec les préconisations du fournisseur de matière.

fr_FRFrançais