Repairability index

Mandatory for a number of products since 1er January 2021on five product categories (smartphones, laptops, televisions, lawnmowers, window washers)the reparability index consists of a score out of 10.

Its objective? Combating obsolescence by informing the consumer about the whether or not a product is repairable at the time of purchase and thus extend its life and use.

From 4 November 2022, four new product categories will be affected (top washing machines, dishwashers, hoovers, high pressure cleaners). This tool, provided for in the anti-waste law for a circular economy, aims to provide consumers with better information on the more or less repairable nature of their purchases.

This means that manufacturers will now be required to provide disposal of spare parts pour certains produits électriques dans les deux ans suivant le lancement du produit et pendant un minimum de sept ou dix ans, selon la pièce. Certaines de ces pièces de rechange seront disponibles directement pour les consommateurs, tandis que d’autres ne seront disponibles que pour les professionnels si la réparation est difficile ou dangereuse.

reparability index
reparability index

Comment est calculé l’indice de réparabilité ?

In order to determine the reparability index of a product, several criteria are taken into account. These include

  • the availability of technical documentation
  • the ease of disassembly and the tools needed to achieve this
  • the availability of spare parts
  • the price of spare parts in relation to the price of the new product.

It is up to the manufacturer to calculate the reparability index of the product he is offering for sale. To do this, he must rely on a scale determined precisely by decree for each product category.

By 2024, the anti-waste law for a circular economy foresees that this reparability index will become a sustainability indexThis was achieved by adding new criteria such as robustness or reliability of products.

How can we prepare to make repairable products?

Tout comme le Design For Manufacturing – DFM (conception pour la fabrication), le Design For Repairability (DFR), devient une approche incontournable pour les bureaux d’études et le fabriquants.
Hybster, as a producer of electronic and mechatronic sub-assemblies, integrates the issues of repairability, sustainability and end-of-life management from the very first conceptual drafts.

The role of the designer

En supposant que le droit à la réparation englobe de plus en plus de produits à l’avenir, comment les concepteurs peuvent-ils s’assurer que les produits permettent d’etre réparés ?
La fourniture de pièces détachées n’est qu’une partie du problème. La réparation d’un produit cassé doit être plus facile, plus abordable et plus encouragée que le simple achat d’un nouveau produit.
C’est là que le concepteur intervient.
La réparabilité d’un produit est déterminée dès la phase de conception, au travers de :

  • selection of materials
  • the way the product is assembled,
  • The tools needed for dismantling
  • The use of sub-assemblies or modules
  • the provision of clear and explicit instructions and manuals.

Below are 5 rules for initiating design for reparability:

1 - Design an engaging product!

Un produit auquel on s’attache, avec lequel on partage de longs moments de vie, que l’on se transmet est le premier pas vers l’assurance que le produit sera réparé, plutôt que jeté. La création d’une valeur sentimentale est devenue un vrai défi dans une génération du tout jetable, mais les utilisateurs sont plus enclins à réparer un produit qui est important à leurs yeux.

Les clients doivent apprécier suffisamment le produit pour décider qu’il vaut la peine d’être réparé plutôt que remplacé. Un processus de conception centré sur l’utilisateur, qui permet de découvrir ses besoins et ses désirs, est essentiel pour concevoir des solutions qui apportent une véritable valeur ajoutée à la vie des gens.

2 - Designing a demountable product

Concevoir un produit qui se démonte facilement augmente les chances qu’il soit réparé. S’assurer que tout composant cassé puisse être identifié, retiré et remplacé sans outils spéciaux (mieux encore, sans outils tout court!) et sans endommager les autres composants. Utiliser des fixations amovibles plutôt que des adhésifs, des vis standard plutôt que des vis de sécurité, et concevoir des assemblages avec des clips prévus pour qu’ils soient séparables. La conception du produit lui-même doit indiquer clairement comment il se démonte. Les pièces les plus susceptibles de tomber en panne doivent être les plus faciles à retirer.

3 - Design a modular product (including sub-assemblies)

Pour les produits dont la complexité empêche le remplacement de chaque pièce individuellement, (comme dans l’électronique grand public), envisager une conception modulaire peut être la solution la plus adaptée. La possibilité de retirer facilement des modules ou des sous-ensembles permet de remplacer les composants cassés avec un minimum de pertes de pièces. Cette approche peut également aider les utilisateurs finaux à effectuer eux-mêmes les réparations lorsque le remplacement d’un composant individuel serait normalement difficile ou dangereux et nécessiterait un service professionnel.

4 - Writing a repair guide

En tant que porte parole de l’utilisateur, les concepteurs peuvent utiliser leur voix au sein de l’équipe de développement pour s’assurer qu’une documentation efficace sur les réparations est fournie avec le produit, ou qu’un accompagnement du client est assurée (par une app, une notice dématérialisée, de e-learning, …). Rendre ces instructions accessibles à tous et faciles à comprendre est primordial pour éduquer les utilisateurs à la réparation. La communication de processus de réparation potentiellement complexes doit être traitée comme un défi de conception en soi pour rendre le guide de réparation aussi convivial que possible. Alors que la technologie de la réalité augmentée ouvre de nouvelles voies pour communiquer et effectuer des réparations avec des graphiques numériques superposés au produit physique, même un ensemble de diagrammes simples contribuera à prolonger la durée de vie du produit.

5 - Designing and running a REAL after-sales service

Si la réparation du produit nécessite des compétences ou des équipements spécialisés, aider les clients en leur proposant un service de réparation est une évidence qui s’était perdue au fil du temps. Aller au-delà de la mise à disposition de pièces de rechange et assumer la responsabilité des produits au-delà du point d’achat, fidélise le client à l’enseigne de distribution et à la marque !

Pour aller plus loin, la certification d’un produit peut être envisagée, en plus de l’obligation bientôt exigée par les pouvoirs publics. Le longtime label, for example, has defined a comprehensive set of specifications for labelling products in a way that is pragmatic and understandable to customers.

Vous souhaitez un accompagnement par des spécialisates de la conception de produits durables et réparables ? N’attendez pas que la loi vous impose l’indice de réparabilité. Nous sommes à votre écoute pour vos nouveaux projets !

Some interesting links:

Decree No. 2020-1757 of 29 December 2020 relatif à l’indice de réparabilité des équipements électriques et électroniques

Order of 29 December 2020 relatif aux modalités d’affichage, à la signalétique et aux paramètres généraux de calcul de l’indice de réparabilité

Outils, régles de calculs et procédures pour l’affichage de l’indice de réparabilité

fr_FRFrançais